Développement contemporain: suite


INTERNATIONAL

Depuis 2009, la communauté internationale de l’Ayurvéda a des rencontres régulières avec les représentants indiens de l’Ayurvéda et avec le gouvernement indien. En collaboration avec le Département AYUSH du Ministère de la Santé Publique en Inde, des groupes de travail internationaux se sont penchés sur les importants dossiers de l'éducation (élaboration du curriculum pour les formations médicales et paramédicales), de la promotion, de la pratique clinique, de la recherche scientifique, de l'assurance qualité en matière de production pharmaceutique, de la législation et du droit international du commerce.


EN SUISSE

La Suisse est le premier pays en Occident où l'institutionnalisation d'un système médical alternatif est légalement possible depuis le nouvel article dans la Constitution Suisse en mai 2009. La Suisse joue ainsi un rôle pionnier important dans la globalisation de l'Ayurvéda comme système médical. Sous l'impulsion de la Dr. Simone Hunziker, directrice de SAMA, ancienne Présidente de l’ASMTA (Association Suisse des Médecins et Thérapeutes Ayurvédiques) et Présidente Fondatrice de ISA (Indo-Swiss Ayurveda Foundation) ces trois organisations se sont mises depuis 2009 au service de cette tâche en collaboration avec des institutions partenaires indiennes de référence internationale et en coopération avec le gouvernement indien.

En 2009 la Dr Simone Hunziker avait été nommée par AYUSH comme membre du comité directeur des groupes de travail créés lors du 1st Meeting with International Ayurveda Delegates organisé par le gouvernement indien à Delhi. Là même année SAMA a signé le contrat avec AYUSH (CCRAS) et AVTAR de Coimbatore qui a mené à la création de la première base de données mondiale sur la recherche scientifique en Ayurvéda, DHARA, pour des articles publiés préalablement dans des revues scientifiques.

l'ASMTA association bilingue regroupant des membres de toute la Suisse, est une des associations professionnelles d'Ayurvéda les plus actives en Europe centrale. Ensemble avec l'autre association en Ayurvéda du pays, Schweizerischer Verband für Maharishi-Ayurveda (SVMAV) les membres du comité de l'ASMTA ont oeuvré pour la reconnaissance de l'Ayurvéda dans le processus de réglementation des nouveaux métiers de Thérapeute Complémentaire diplômé et de Praticien Naturothérapeute diplômé en Suisse. Ces nouveaux métiers sont sanctionnés par des examens professionnels supérieurs et des diplômes fédéraux, sous l'égide du SEFRI, Secrétariat d'Etat pour la Formation, la Recherche et l'Innovation (anciennement OFFT).

A la faculté de médecine de Lausanne, un cours d'introduction sur l'Ayurvéda est donné depuis mars 2012 (par la Dr. S. Hunziker) aux étudiants de 3ème année dans le cursus officiel sous les auspices de l'Institut de Recherche et d'Enseignement en Médecine Complémentaire du CHUV et de la faculté de médecine.

En 2013 la Fondation Indo-Suisse pour l'Ayurvéda (ISA) a été créée comme Fondation à but non lucratif avec des objectifs internationaux sous la loi suisse avec siège à Genève. Elle compte parmi ses membres des personnalités distinguées de la médecine ayurvédique, de la médecine occidentale, des anciens cadres de l'administration et de la diplomatie suisse et indienne ainsi que des personnes actives dans la politique professionnelle des deux pays. La Fondation se destine à la promotion de l'Ayurvéda comme système médical en Occident. Elle se propose de créer le pont interculturel nécessaire à la préservation de la connaissance lors de son transfert et de son adaptation aux réalités et besoins occidentaux.