Pathologies

Le but de tout traitement en Ayurvéda est de restaurer la santé selon la définition qu’elle en donne, sinon de faire régresser ou arrêter le processus pathologique. Si cela n’est pas possible, l'Ayurvéda recourt à des outils palliatifs pour maintenir ou améliorer la qualité de vie.

 

Les pathologies soignées en Ayurvéda avec des résultats satisfaisants sont entre autres

 

·       appareil locomoteur et rhumatologie : arthrose, sciatique, polyarthrite rhumatoïde, goutte, spondylarthrite ankylosante, épicondylite, fibromyalgie

·        appareil digestif : hyperacidité gastrique, gastrite, ulcère gastrique, hémorroïdes, constipation, côlon irritable, colite ulcéreuse,  maladie de Crohn

·        neurologie : névralgies, migraines, neuropathies périphériques, paralysies, sclérose en plaques, Parkinson

·        métabolisme : diabète de type II, obésité, hyperlipidémie, cachexie

·        psychisme : anxiété, dépressions réactionnelles, troubles du sommeil, burn out

·      affections cardio-vasculaires : maladies coronariennes, ischémie du myocarde (pas aiguë), artériosclérose, hypertension artérielle, arythmies cardiaques, insuffisance cardiaque

·      gynécologie :vaginites et cystites, syndrome prémenstruel, règles douloureuses (dysménorrhée), règles abondantes (hyperménorrhée et ménorragies), bouffées de chaleur

 

Cette liste n'est pas exhaustive. Elle donne néanmoins un aperçu de la diversité des affections traitées par l'Ayurvéda.

Comme cette liste l’indique, l’Ayurvéda ne traite pas seulement des troubles chroniques, fonctionnels, psychosomatiques ou dégénératifs, mais également des pathologies organiques aiguës, débutantes ou avancées. Les traités d’origine mentionnent des critères pronostiques, non seulement pour une pathologie donnée, mais pour chaque pathologie dans son contexte global, incluant entre autres l’immunité, la capacité digestive, la qualité des tissus, la « virulence » de la pathologie, la force psychique et l’âge.

Certaines affections peuvent être traitées avec des bons résultats jusque dans des stades avancés, d'autres ne peuvent être efficacement maîtrisées que dans les stades précoces. Au niveau de la médecine palliative l’Ayurvéda contribue efficacement à l’amélioration et au maintien de la qualité de vie.

Selon les affections et l'avancement du processus pathologique, le traitement ayurvédique peut suffire à lui seul ou doit, au contraire, accompagner un traitement de médecine académique.